Cartes Postales Anciennes … Saint Chamond … Izieux … Le Creux …

Ville de Saint-Chamond

Cartes Postales _ Cavalcade du 30Juin 1907
 

 Contretype réalisé par : Adam, Danièle    Clic & Zoom

Saint-Chamond.. La Cavalcade organisée dans les rues de  St Chamond en 1885 …  Rue  champ du geai et Route de Saint Etienne   …!

 

Aujourd’hui c’est le corso. Il rythme chaque année , l’après-midi du 2° dimanche de la vogue le rituel des festivités de la fete foraine de  Septembre. Dans des temps bien plus reculés , en 1885,une grande cavalcade rappelant les principales industries locales avaient déjà déambulé dans les rues de Saint-Chamond . Il s’agissait de charettes tractées par des chevaux.

Le dimanche 8 Février 1885 , une autre cavalcade avait été organisée au profit des ouvriers sans travail . Ce genre de défilés colorés et bigarrés a donc toujours amusé les St-Chamonais . Bien moins loin dans le temps , le corso a connu son apogée entre les années 1958 et 1977 . Il était organisé par le Comité des fetes de Saint-Chamond dont le président n’était autre qu’Henri Gidrol , adjoint au maire. Toute une équipe de bénévoles s’activait d’abord dans un local situé place de l’Abattoir , puis ensuite dans les anciens ateliers du collège Claude-Lebois , situés derrière la mairie ( Ndlr : aujourd’hui la salle Aristide-Briand ) , à la préparation d’ une quinzaine de chars fleuris sous la houlette de Georges Vernay responsable technique des réjouissances . Le corso était en quelque sorte l’événement festif de la vogue puisqu’il se déroulais en cloture après deux semaines de fete foraine . Dans les années 60 et 70 , sur son circuit en centre-ville , il attirait une foulle impressionnante de joyeux fêtards . Elle fut évaluée  entre quinze et vingt mille personnes en 1967 . L année suivante , pour son 10° anniversaire le corso baptisé corso parade fut beaucoup moins chanceux , car il se déroula sous la pluie battante. Chaque année , c’était l’occasion d’apprécier des groupes de musique étrangers renommés comme les célèbres Gilles de Mons de Belgique , ou meme nationaux comme les marins musiciens du bagad de Lann Bihoué , la musique de la légion étrangère , ou encore la musique de la Gendarmerie de Drancy . C’était aussi l’occasion en cloture de bruler place St-Pierre lors d’un feu d’artifice le célèbre chat couramiaud dont l’effigie était réalisée par Manu Cazorla.

Au changement de municipalité , le Comité des fetes cessa et le corso fut abandonné . Il laissa place pendant quelques années à une épreuve cycliste organisée par un ancien pistard st-chamonais  des années 50 , René Meunier . La course sur piste était disputée sur un anneau matérialisé avenue de la Libération. Puis le corso fit sa réapparition en 1993 grace à une équipe formée autour d’un nouveau Comité des fetes  présidé par Antoine Batie et secondé par Gaby Favier . Dés lors il retrouva un nouveau souffle . Cela fait 30 ans qu’il se poursuit sans discontinuer avec comme présidents successifs Jean Delabre , Henri Testud , Ginette Pitiot et aujourd’hui Gérad Brally . Il y eut aussi à l’initiative de l’association des Jeunes d’Izieux emmenée par son président Daniel Durant qui tenta de redonner à la fin des années 70 un nouveau souffle à la célèbre vogue des parapluies .

Aujourd’hui disparue, elle était organisée lors du weekend de Pentecote . Le corso d’Izieux fut , lui proposé le premier dimanche d’octobre mais a cessé au début des années 90 . 

8 février, 2018 à 23:05


Commentaires desactivés.