Cartes Postales Anciennes … Saint Chamond … Izieux … Le Creux …

Ville de Saint-Chamond

Saint-Chamond _ Institution Sainte-Marie - Le Cloitre   Clic & zoom

Saint-Chamond _ Institution Sainte-Marie Hopital auxiliaire N° 94 ( Juin 1916 )   Clic & zoom

Saint-Chamond _ Institution Sainte-Marie Hopital auxiliaire N° 94 ( Juin 1916 )

En 1845, les pères Maristes avaient ouvert un collège  à Valbenoite, à Saint-Etienne. Mais le 10 Juillet 1949, une crue dévastatrice du Furan anéantit les batiments. Sauf, par miracle, la statue de la Vierge, sauvée du désastre. Les religieux l’emmèneront avec eux jusqu’à Saint-Chamond ou elle est toujours conservée, donnant lieu durant des décennies à un culte surnommé  » Le Grand 10  » pour perpétuer le souvenir de cette journée. Car en 1850, à la demande du maire de Saint-Chamond, les pères Maristes et le curé installent un collège ( pour compléter celui de la ville ) dans un batiment qu’ils rénovent ( aujourd’hui l’actuelle mairie ). Les relations se dégradent très vite. En 1877, ils en sont expulsés et doivent construire un batiment. Il est édifié sur le territoire de l’ex commune de Saint-Julien-en-Jarez. Le collège de la route du Coin que l’on connait aujourd’hui. En 1889, environ  245 élèves , presque tous internes, fréquentent un collège qui prend de plus en plus d’ampleur. Lorsque la Première guerre mondial éclate, le collège se transforme en hopital pour blessés de guerre. En 1923, la chapelle actuelle est construite, puis l’orgue et les vitraux en 1926 ( classés aux monuments historiques ). Une piscine voit également le jour en 1952 ( emplacement du gymnase actuel ) et servira de piscine municipale entre 1958 et 1967, pendant les vacances d’été. Elle fermera en 1971. En 1969, le collège Saint-Louis ) fusionne avec le collège Sainte-Marie, amenant de nouveaux collégiens. En 1973, le collège de garçons Sainte-Marie fusionne avec le collège des filles Fénelon ( actuel lycée Sainte-Anne ), et prend l’appellation d’institution Marie-Fénelon. En 1972, les pères Maristes décident de développer l’ école primaire et mettent quelques classes au centre lazaristes ( actuellement Pablo-Néruda ). En 1976, les pères Maristes, peu nombreux et en difficultés financières, se dégagent de la tutelle et la confient à l’Eveque. Celui-ci demande aux Jésuites d’en assurer la gestion et d’accompagner le projet d’établissement. Le groupe scolaire est sous tutelle diocésaine et également lié aux établissements jésuites. Une Association scolaire ( organisme de gestion type Jésuite ) voit alors le jour pour faire vivre l’institution. En 1989, l’école primaire catholique Jean-Delay fusionne avec l’école primaire Sainte-Marie et amène dans les locaux actuels quelques classes supplémentaires, dont les maternelles. En juin 204, l’institution Sainte Marie-Fénelon fusionne avec le lycée professionnel La Grand’Grange et prend la dénomination d’institution Sainte Marie-La Grand’Grange. 1700 élèves y sont scolarisés ( école, collège, lycée général et professionnel et enseignement supérieur ), ce qui en fait le plus important groupe scolaire catholique de la Loire. En juin 2009, l’Eveque confie officiellement la tutelle de l’institution aux Jésuites.

9 février, 2018 à 21:08


Commentaires desactivés.