Cartes Postales Anciennes … Saint Chamond … Izieux … Le Creux …

Ville de Saint-Chamond

Cartes Postales _ Le Marché,place de la Liberté
Album : Cartes Postales _ Le Marché,place de la Liberté

6 images
Voir l'album

1093. Saint - Chamond_Le Marché,place de la Liberté   Clic & zoom

1093. Saint-Chamond – Le Marché, place de la Libberté

Au moment ou le marché en centre-ville s’apprete à réintégrer la place  de la Liberté, ce n’est pas d’hier que les marchés hebdomadaires rythment le coeur de la ville . Tout naturellement c’est sur la place Notre-Dame qui prit l’appellation de l’église qui s’y trouve que fut installé ce rendez-vous des chalands, bien que cet espace ait d’abord porté le nom de la place Marquise, parce que le seigneur Melchoir Mitte de Chevrières s’était plu à orner de fort belles plantations de tilleuls. Au milieu du XX° siècle on lui donna définitivement le nom de la place de la Liberté. C’est en 1586 sous le régne de Jacques Mitte de Chevrières ( XV° seigneur de Saint-Chamond ), qu’il obtint du Roi des lettres confirmatives des marchés traditionnels des mardis, jeudis, samedis, lesquels perdurent encore aujourd’hui et des quatre foires: Saint-Antoine ( 17 janvier ), Sainte-Croix ( 3 mai ), Saint-Julien ( 28 aout ) et Saint-Michel ( 29 septembre ) qui n’ont pas résisté au fil du temps. Comme le montre photo du début des années 1900, les agriculteurs des environs venaient proposer leurs marchandises en se déplaçant avec une charrette hippomobile. Les trois marchés sont demeurés sur la place jusqu’en mai 2004, ou suite au problème rencontré sur le clocher nord de l’église il a été délocalisé place Saint-Pierre. Avec le nouvel aménagement de la place et de la délocalisation des marchés, là ou il est installé aujourd’hui, celle-ci a perdu ses rendez-vous immuables. Après un essai du retour des marchés effectué lors de la vogue en septembre dernier et une consultation favorable à ce que les marchés se réinstallent place de la Liberté, dés le printemps prochain la place pourrait retrouver son animation ancestrale.

 

 

 

9 février, 2018 à 22:34


Commentaires desactivés.