Cartes Postales Anciennes … Saint Chamond … Izieux … Le Creux …

Ville de Saint-Chamond

Cartes Postales _ Le Nouvel Hopital
Album : Cartes Postales _ Le Nouvel Hopital

4 images
Voir l'album

CARTE PHOTO DE LA VENUE DU MARECHAL EN MARS 1941 A SAINT CHAMOND 42 Clic bloggif_5aafdfed14Maréchal Pétain accompagner d’Antoine Pinay

Carte Photo de la venue du Marechal Pétain  en Mars 1941  devant le Nouveau Hopital de Saint-Chamond.

Le Nouveau Hopital, était l’appellation de l’établissement qui venait d’etre inauguré en 1940 et construit dans la propriété des Carmélites lesquelles déménageaient en 1937 , la ou se situe le couvent actuel, rue de la Fenderie. Cette dénomination lui convenait parfaitement bien, puisqu’il remplaçait ni plus ni moins, l’Hotel Dieu dont une partie du batimment était réservé à usage d’hospices pour accueillir les vieillards plus connu dans le langage courant  » Rang des vieux « . Naguère, vers 1659, l’Hopital était alors, situé pont Saint-Antoine, puis fut transporté prés du pont de la Boucherie, dans les batiments des anciens fours banaux. En 1672, pour cause d’agrandissement il fut aménagé rue du Garat , à son emplacement actuel dans les immeubles et jardins achetés à Jean Montgirod. La chapelle fut batie plus tard, et l’établissement ne cessa de grandir et de se compléter, car les dons et legs y affluèrent. En 1728, on remplaça par des Soeurs Saint-Joseph les infirmières civiles qui ne donnaient pas satisfaction parce qu’elles manquaient de Zèle, se mariaient ou plaçaient . En 1810 les religieuses Augustines succédèrent elles memes à leurs consoeurs, mais elles prirent la charge exclusive de la  » la Charité « . Entre 1740 et 1793, l’Hopital fut agrandi et de nouveaux services furent créés ansi que de nouvelles annexes dont les dernières  vers 1902. En 1890, l’Hopital comptait 104 lits. Il fut meme question , en 1880 de transporter tout cet établissement sur un terrain plus vaste et plus salubre. Trois emplacements étaient proposés, l’Ollagnière, le clos Finaz et le clos Magnin, de fort beaux plans furent établis mais…On ne fit rien !  Toutes ces considérations sont évoquées par Stéphane Bertholon , dans son livre Histoires de Saint-Chamond. C’est à la fin de son premier mandat de maire, 1935, qu’Antoine Pinay entrepris de réaliser le Nouvel Hopital. Il fut pour l’époque un grand projet, une réalisation à la fois moderne et d’envergure. Puis comme l’histoire se répète, construire un nouvel hopital fut un sujet qui comme un serpent de mer à la fin des années soixante-dix et quatre-vingt. Un terrain était meme destiné à l’accueillir à Fonsala face a Renault Fonsala aujourd’hui transformé en lotissement. Il fut meme envisagé de l’aménager à l’échelon de la vallée du Gier à la Grand-Croix . Et toutes ces chimères furent sans aboutissement. Plus réaliste, fut le réaménagement complet de l’Hopital en lui meme avec un agrandissement opéré au début des années quatre-vingt-dix par la municipalité. Sur la partie arrière tout un corps de batiment fut adjoint à celle existante. Et ont fit de l’ Hopital de Saint-Chamond en complémentarité avec son homologue de Rive-de-Gier lui meme réhabilité un centre hospitalier à l’échelon du Pays de Gier.

9 février, 2018 à 22:48


Commentaires desactivés.