Cartes Postales Anciennes … Saint Chamond … Izieux … Le Creux …

Ville de Saint-Chamond

Cartes Postales _ Le Jardin Public
Album : Cartes Postales _ Le Jardin Public

13 images
Voir l'album

Saint-Chamond -- Jardin public   Clic & zoom

Saint-Chamond _ Jardin Public un écrin de verdur

Dès 1874, les Ponts et Chaussées proposent un nouveau tracé plus au sud (actuelles route de Saint-Étienne, rues Gambetta, Victor Hugo et route de Lyon). Celui-ci traverse notamment les clos Neyrand et Thiollière, au sud de l’Hôtel de Ville, deux vastes propriétés arborées comme il y en a alors beaucoup à Saint-Chamond. Si la rectification de la RN 88 ne s’achève que vers 1883-1884, la perspective de l’expropriation des terrains utiles à son tracé n’échappe pas à l’architecte Leroux, chargé par la municipalité du projet de transformation de l’ancien collège des Maristes en Hôtel de Ville. Sur sa proposition, le Conseil municipal acte en 1878 le principe de l’acquisition des terrains situés entre l’Hôtel de Ville et la future RN 88 pour y créer un jardin public, création rendue nécessaire à ses yeux par le grand nombre d’élèves bientôt regroupés à l’Hôtel de Ville. En avril 1879, la propriété Thiollière, vendue aux enchères, est acquise par la Ville et aménagée en jardin public. En novembre 1879, le mur de séparation entre le jardin public et les terrasses de l’Hôtel de Ville, garnies de platanes, est démoli. En avril 1881, la propriété Neyrand étant en vente, la Ville acquiert une allée bordée d’arbres, qu’elle transforme en voie d’accès au jardin public depuis l’avenue de la gare. Le décor est complété en 1894-1895. De hautes grilles sont établies le long du jardin public, ainsi que deux portails. Le jardin public a acquis sa forme actuelle.

9 février, 2018 à 22:28


Commentaires desactivés.