Cartes Postales Anciennes … Saint Chamond … Izieux … Le Creux …

Ville de Saint-Chamond

Saint-Chamond _ Chateau deJarret Saint-Chamond __ Le Chateau de Montgolfier 

Saint - Chamond __ Villa de Montgolfier   Clic & zoom 

Saint- Chamond _ La villa d’Adrien de Montgolfier . Plus connue sous le nom de Chateau de Jarez.  Propriété de la ville, depuis 1985.

Pierre-Louis Adrien de Montgolfier nait le 6 novembre 1831. Il est l’arrière-neveu de Jacques de Montgolfier, l’inventeur des aérostats.En 1851, il rentre à l’école polytechnique , en sort dans les ponts et chaussées et est nommé, en 1856, ingénieur dans la Loire? ou il est chargé d’exécuter, dans les vallées du Furens ( Furan )et du Gier, les barrages du Gouffre D’enfer ( 1862 ) et de la rive ( 1870 ) contre les inondations. Le 8 Février 1871, il est élu représentant de la Loire à l’Assemblée nationale. Le 30 janvier 1876, il devient sénateur de la Loire. Ingénieur en chef des ponts et chaussées en 1875, cinq-ans après l’inauguration du barrage de Saint-Chamond dont il avait dirigé la construction, il fonde, en 1881 les Forges du Boucau, prés de Bayonne. C’est en 1887 qu’il rentre à la Chambre de commerce de Saint-Etienne. Dès l’année suivante, il occupe le fauteuil présidentiel de directeur de la compagnie des forges et aciéries de la marine et d’Homécourt, à laquelle il donne poids et essor, il en set toujours administrateur, lorsqu’il décède le 23 janvier 1913, en son chateau, à l’age de 81 ans.

Une villa marquée par l’histoire. En 1955, Antoine Pinay écrit, dans l’avant-propos d’un ouvrage consacré à son successeur Théodore Laurent:  » Lorsqu’en 1897, les Aciéries de la Marine, présidées par M. Deniére, inaugurèrent le Chateau de Jarez qui devenait leur  » PC « . M. de Montgolfier entendit, au nom de sa compagnie, marquer solennellement son attachement à Saint-Chamond, en portant dans ses statuts qu’il devenait désormais le siège social. Son style 1900 est caractéristique : escalier monumental, pièces immenses et dégagements spacieux. Le Président Théodore Laurent aimait cette résidence. Il l’appréciait, venant faire chaque année un séjour. Dans l’esprit de M. de Montgolfier, le chateau de jarez était destiné à offrir aux réceptions de la compagnie un cadre en harmonie avec le rang qu’elle occupe dans le monde de la métallurgie, comme aussi à accueillir. avec l’éclat qui leur est du, les hautes personnalités françaises et étrangères venues rendre visite aux usines. Les deux guerres mondiales devaient lui donner une destination que n’auraient pu prévoir les auteurs de son inauguration. de 1914 à 1918, Mme Laurent y séjourna avec ses deux plus jeunes fils. Théodore Laurent, que ses fonctions de directeur général de la compagnie obligeaient à résider à Paris pour la coordination et la bonne marche des affaires , comme aussi pour les relations avec les autorités civiles et militaires, y venait très fréquemment. Vint ensuite la période de paix précaire, de 198 à 1939. En juin 1940,Théodore Laurent y séjourna quelques semaines avec ses proches collaborateurs, puis sur l’ordre du Gouvernement, les bureaux de la direction générale de Paris durent se replier dans la Loire. de 1940 à 1944, Jarez offrit notamment asile aux services de la Société Lorraine des Aciéries de Rombas, lesquels, par suite du séquestre allemand, ne pouvaient retourner en Moselle.

9 février, 2018 à 22:38


Commentaires desactivés.