Cartes Postales Anciennes … Saint Chamond … Izieux … Le Creux …

Ville de St Chamond

Saint-Chamond _ Place Germain-Morel ( Usine )  Clic & Zoom

 

     Saint-Chamond _ La manufacture ,  place Germain-Morel

 

A la fin du 19° siècle, Saint-Chamond devient la capitale mondiale de l’industrie du lacet. Cette activité fondée vers 1807 par Charles-François Richard, également connu sous le nom de Richard-Chambovet, repose sur l’usage du métier à poupée, broches multiples animées d’une rotation continue, qui permettent de tresser des lacets. Charles-François sera secondé plus tard son fils Ennemond Richard. Commencée avec trois métiers, la fabrique en compte plus de cent en 1812. Dans toute la ville, 1200 personnes travaillent en 1838 dans cette industrie, à partir de plusieurs maisons créées à la suite à la suite de Richard-Chambovet. << La fabrique de Saint-Chamond fournit des lacets à la consommation intérieure et à l’exportation pour Amsterdam,  Bruxelles, Leipzig, Anvers, Milan, la Suisse et les deux Amériques. <<  D’après le Monde Illustré, du 22 juillet 1922, l’ industrie Saint-Chamonaise du lacet fabrique 75 pour cent de la production nationale. En 1898, Antoine Reymondon  et D’autres associés créent la société des Manufactures réunies, qui regroupe dix des plus grands fabricants de lacets. Le lacet de corset ou le lacet de chaussure est très utilisé à l’ époque << C’est un objet de mercerie d’une assez grande consommation. Les vêtements. Les lacets de fils de lin , de chanvre, de coton, sont employés au meme usage, mais on s’en sert également, en place de facile, pour des ligatures <<.

,

9 février, 2018 à 23:34


Commentaires desactivés.